NOUVELLES !
Accueil / Conseil Communautaire / Fusion Ccvc + Ccl = ????
Fusion com com

Fusion Ccvc + Ccl = ????

Loi NOTre : une fusion, pas d’effusion …

Lors du dernier Conseil Communautaire, nous avons voté à l’unanimité la fusion de la C.C.V.C. (Communauté de Communes des Vallées du Cristal) avec la C.C.L. (Communauté de Communes du Lunévillois).

Cette décision fait suite à de nombreuses tractations entre les deux communautés, et entre dans le cadre des réformes territoriales engagées par le gouvernement.

Conseiller  communautaire de base, dans l’opposition bachamoise, mon niveau d’information est TRÈS faible…

Pour autant, et malgré mon vote positif, je garde un certain recul, et une certaine prudence par rapport à ce processus de fusion !

  1. Le « statut » de Baccarat, par exemple, va beaucoup changer dans la nouvelle configuration : auparavant, en tant que bourg centre, en communauté avec nombre de villages de population nettement moins importante, la représentation de la commune était forte. Nous étions 14 conseillers communautaires, et, sans disposer d’une majorité absolue (ce n’est pas possible légalement), l’influence de Baccarat était grande.
    Demain, la Communauté de communes issue de la fusion réunira les représentants de 44 communes, qui seront au total 79 !
    Parmi ces 79,  23 seulement seront issus de la CCVC, et la ville de Baccarat ne sera représentée que par 6 conseillers.
    Si on ne peut qu’approuver ces proportions, relativement à la démographie, on ne peut également que se poser la question du « rapport de force » engagé à ce niveau.
    Et cela, même en prenant en compte le facteur « poids politique » des représentants…
  2. Dès le départ, le calcul du gouvernement en faveur de cette réforme prend l’eau : la C.C.L. ne veut pas entendre parler de la reprise de la compétence JEUNESSE, pilotée jusque là de façon efficace par la C.C.V.C. et appréciée de toutes les communes et leurs administrés (crèches, centre de loisirs, activités périscolaires…).
    De fait, nous avons dû voter pour la création d’un syndicat de communes pour gérer cette compétence, et garantir sa pérennité !
    Donc, on supprime une structure, et on en recrée une !
    Certes, le montage permettra de ne pas avoir de modifications au niveau fiscal, mais le but de la réforme, ici, montre ses limites …
  3. Un projet important à mes yeux (je ne suis pas le seul à le penser) est rendu caduc par la fusion : la Maison de Santé Pluridisciplinaire.
    Certes, on ne peut pas vraiment dire que les professionnels de santé (médecins surtout) aient fait preuve de combativité, ni qu’une volonté politique forte portait ce projet.
    Mais il existait, et aurait peut-être vu le jour, pour peu que les négociations se poursuivent…
    Aujourd’hui, l’avenir « médical » ne repose plus que sur la commune, Christian Gex ayant évoqué la possible création d’un « médipôle » dans un avenir plus ou moins proche …
  4. Quelle sera la fiscalité locale dans les années à venir ? Il est assez difficile aujourd’hui d’en avoir une idée exacte, tant qu’aucune délibération n’aura fixé définitivement les compétences de la nouvelle communauté et déterminé un budget en adéquation !

Je veux partager avec mes lecteurs un espoir. Et celui-ci concerne l’ensemble Pôle Bijou (Galerie et Taillerie). Il ne faut pas que cette réalisation, dont la C.C.V.C. peut être fière, ait à souffrir de cette fusion, ou que son développement soit mis sous l’éteignoir par la nouvelle structure.

 

A propos de Florent MARULAZ

Voir aussi

Départ GDS

Départ d’un « non politique »…

Je tiens ici à évoquer un départ qui vient d’avoir lieu, le 12 mai 2016, à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

felis ut Praesent sed adipiscing luctus at Praesent elementum ut nec risus