NOUVELLES !
Accueil / Conseil Municipal / Mise au point …

Mise au point …

Mise au point 

Dernière heure : En ce qui concerne cet article, et le contenu situé ci-dessous, il y a eu une grosse évolution hier soir (27 février), lors du Conseil Municipal.

En fin de séance, le Maire a abordé ce problème en « Questions Diverses », et après l’avoir évoqué sur un ton polémique et provocateur, a annoncé que suite à un courrier de la Préfecture du 19 février, il demandait au Conseil de voter l’annulation de la délibération que je considérais comme illégale.
Je ne me suis pas prononcé, car une fois de plus, certaines règles fondamentales ne sont pas respectées, mais cette annulation a été adoptée par la majorité…

Mais en attendant, on peut de nouveau faire figurer des liens web sur le Trait d’Union.

Cela n’a rien d’une victoire, c’est juste une « remise en ordre »…

 

Il est vraisemblable qu’un nombre assez restreint de Bachamois soient informés de ce qui se trame lorsque je parle dans un de mes derniers articles de « modification du Règlement Intérieur », ou de « Saisie du Sous-Préfet » destinée à faire respecter le droit à l’expression des conseillers minoritaires …

Je l’ai dit par le passé, tout cela pourrait être assimilé à une « tambouille » interne au Conseil Municipal, et à ses membres, défendant leurs intérêts propres.

En réalité, cela est un peu plus « complexe ».

Il s’agit avant tout de l’expression d’une réelle volonté du Maire, pour mettre sous l’éteignoir toute forme d’opposition. Y compris la moins violente, la plus constructive.

C’est, en l’occurrence, faire aussi peu de cas des positions prises par le législateur et la jurisprudence, qui me donnent raison dans ce cas : évidemment, le Maire ne peut pas censurer les écrits de l’opposition dans le bulletin « TRAIT D’UNION ». Sauf, bien sûr, si les propos sont diffamatoires, outrageants ou injurieux.

Il faut alors bien chercher, pour trouver ce genre de travers à … une adresse web !

Quant au contenu du blog que j’anime, j’en suis évidemment pleinement responsable, pénalement et politiquement. Les plus curieux auront pu remarquer que les mentions légales, exigées par la CNIL, y figurent en bonne place : nom et coordonnées de l’auteur, raison sociale et coordonnées de l’hébergeur…

Il faut aussi s’étonner de ce que la totalité des membres du Conseil Municipal (excepté votre serviteur, bien entendu) vote pour une mesure … illégale, et ce, alors qu’en séance j’ai fait part publiquement de ce point, et après l’avoir indiqué par un mail que j’ai fait parvenir au Maire la veille de cette même séance !

 

A propos de Florent MARULAZ

Voir aussi

Ressources

Ressources … vous avez dit « ressources » ? J’ai déjà eu l’occasion de le dire dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

consequat. efficitur. diam sit elit. eleifend commodo quis, elementum amet, ultricies