NOUVELLES !
Accueil / Conseil Municipal / Vœux et réponse !
bêtises "opposition"

Vœux et réponse !

Tout d’abord, même avec retard, je tiens à dire à tous : BONNE ANNÉE 2018 !

Ensutie, les Bachamois qui prennent le temps de me lire l’auront compris, les 2 autres membres de l’opposition et moi ne sommes plus d’accord. Le mot est faible.

Depuis que, grâce à mon intervention auprès de la Préfecture, mes ex-collègues ont pu donner l’adresse de leur site dans le Trait d’Union, le nombre d’articles qu’ils y publient ne cesse de croître.

C’est vrai qu’ils ont beaucoup à dire.

Et, comme ils ne siègent jamais au Conseil Municipal, il leur faut bien une tribune où « valoriser » leurs réflexions…

Lesquelles doivent sérieusement manquer de fondement, si l’on croit leur dernier article, où ils font leur « mea-culpa » au sujet de la « vente de l’Orangerie ».

Ils seraient bien inspirés de revoir certaines de leurs copies, où leurs déclarations devraient les pousser à clamer « mea culpa ! » …

Ainsi :

  • De leur crédibilité
    Il n’est pas question ici de remettre en cause leurs qualités professionnelles. Juste de pointer (encore une fois…) la politique de la chaise vide qu’ils pratiquent !
    Rien ne la justifie, et surtout pas l’argument du « seuls contre tous » !
    Imaginons (chose plus que probable !) qu’un des deux conduise une liste aux municipales de 2020. Imaginons encore, qu’il perde, et se retrouve dans la « minorité ».
    Eh bien, en 2026, au terme de son mandat, il aura vraisemblablement « inoccupé » un siège au Conseil pendant 12 ans…
    Une attitude vraiment crédible !
  • De la débâcle
    On peut ici parler de mensonges : je ne fais pas partie de la majorité. Même si mes relations avec ses membres sont empreints de cordialité, je reste dans l’opposition !
    Peut-on dire cela, après que j’aie contraint le Maire à modifier un article du règlement intérieur, après un recours à la Préfecture (tout en en préparant un auprès du Tribunal Administratif, en cas de refus du Préfet…) ?
    Quant au fait que je serais un « illustre inconnu », ne « méritant pas » cette tribune, cela prêterait à rire, si on ne pouvait y déceler une espèce d’ostracisme « clochemerlien » !
    A ce propos, et juste pour mémoire, messieurs les contempteurs des « venus d’ailleurs » :
    Le droit à l’expression du conseiller municipal (comme son mandat !) s’exerce à titre individuel. Donc …
  • Du respect des électeurs
    Toujours ce même souci de justifier une absence permanente…
    Donc, quoi que ces messieurs en disent, un manque total de respect de leurs électeurs.
    Quant à leur tirade sur la « rancune » … on croit rêver !
    Que ne s’appliquent-ils pas leur propre morale ?
  • Des incivilités
    Tiens, on parlerait « stationnement intempestifs » ?
    Eh bien, messieurs, relisez donc quelques-uns de mes écrits, suite à des interventions en Conseil… SEUL, et, non pas CONTRE, mais entourés de 24 membres de la Majorité.
    Qui m’écoutent (quand j’interviens), et ne sortent pas aussitôt leurs « longs couteaux » !
  • De l’éducation
    L’un des deux signataires siège normalement en commission scolaire.
    Il ne règne pas, dans cette commission, l’ambiance « délétère » qu’il refuse de supporter en Conseil municipal.
    Les personnels de l’Education Nationale y siègent, ainsi que les représentants des Parents d’élèves.
    Que ne fait-il part de ses démagogiques réflexions à cette commission ?
  • Des rues et routes
    Certes, l’état des rues de Baccarat, comme de ses trottoirs, laisse souvent à désirer.
    Certes, on peut voir dans les propos de nos amis, qu’au moins un dispose d’un certain bagage en matière de voirie…
    Mais la démonstration pourrait bien tourner court : la voirie ne se dégrade pas autant en seulement 6 ans !
    On peut alors se demander ce que faisait l’ancien conseiller municipal (2001/2008), pour qu’en fin de mandat, les rues soient si abimées ?
    Ah oui. Il validait des investissements lourds (Salle des Fêtes, Mairie, …).
    Comme toute équipe municipale le fait et DOIT le faire. L’investissement, dans la majorité des cas, est fait pour améliorer le cadre de vie des habitants.
    De plus, nos deux spécialistes souffriraient-ils tant de leurs absences qu’ils auraient oublié une notion simple en matière de budget municipal :
    Il existe deux budgets bien séparés : INVESTISSEMENTS et FONCTIONNEMENT…
    L’entretien de la voirie relève du budget de fonctionnement, et ce dernier ne peut en aucun cas être « abondé » par un excédent du budget d’investissement.
    On ne peut pas « prendre de l’argent » du budget investissements, pour répare la voirie !
    Par contre, si, en fin d’année, le budget de fonctionnement est excédentaire, l’excédent peut être virée au budget d’investissement…
    Manque de chance : depuis des années, le budget de fonctionnement ne cesse d’être diminué.
    Et les dispositions concernant la taxe d’habitation ne régleront sûrement pas le problème, bien au contraire !
    Alors une question : que feriez-vous, Messieurs, une fois élus ?
  • De la CCTLB dirigeant Baccarat
    Une fois de plus, nos deux amis font ici preuve, soit d’ignorance, soit de duplicité !
    A les entendre, la municipalité se laisserait « dévorer » par la CCTLB, et ne ferait rien pour garder ses compétences !
    Hé, Messieurs, avez-vous entendu parler de la Loi NOTre ?
    Savez-vous que cette loi faisait OBLIGATION aux EPCI de fusionner ?
    Qu’elle répartit autrement les compétences, de façon obligatoire ?
    Bref : où étiez-vous lors des débats concernant cette fusion, et de ceux concernant les compétences respectives de la Commune et de la CCTLB ?
  • De la Démocratie
    Il n’est pas certain que les conseillers municipaux, fussent-ils dans l’opposition, soient dans leur rôle en « dénonçant » le mode de scrutin des municipales…
  • Du MEA CULPA !!!
    Dans un premier temps, on crie « au loup », et on critique la vente d’un terrain !
    Lequel terrain, soit dit en passant, faisait l’objet d’un PROJET de BAIL EMPHYTHEOTIQUE !
    Donc, pas d’une vente…
    Puis plus tard, on se saisit d’une nouvelle information, qui contredit en totalité la première…
    Toujours sans préciser que cette vente se fait au profit d’une activité intéressante pour la ville…
    Mais bon-sang ! On s’est trompé !
    Vite, rectifions avant d’avoir l’air (trop) ridicules…
    Trop tard …
    Et voilà où mène l’utilisation de « sous-information » !
    A la confusion pour le public, et à sa DÉSINFORMATION !

En bref, et pour résumer : être dans l’opposition, ce n’est pas seulement « être contre tout ce qui est pour, et pour tout ce qui est contre » !
Ce n’est pas forcément être l’ennemi de la majorité !
J’en veux pour preuve l’aboutissement du dossier que j’ai défendu depuis deux ans, concernant la mutuelle communale.
Et ce n’est qu’un exemple…
On peut travailler en étant « opposant ».

Si on est là …

A propos de Florent MARULAZ

Voir aussi

ego nobody

Du respect … des règles

DES RÈGLES … PAS TRÈS DROITES ! J’ai souvent fait part de mes questions, de mes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *